Zone dégroupée ou non, qu’est ce que ça change ?

Des zones dégroupées

En matière d’abonnements internet, on entend souvent parler de zones dégroupées ou non dégroupées .Mais qu’est-ce que cela signifie ? Nous vous expliquons tout sur le dégroupage.

France Télécom et la concurrence

Pendant très longtemps, France Télécom bénéficiait du monopole en matière de téléphonie, c’est-à-dire qu’il était le seul opérateur a gérer l’ensemble du réseau téléphonique français. Mais depuis l’apparition des téléphones portables, d’autres fournisseurs ont cherché à investir ce marché. Depuis la loi relative à l’ouverture à la concurrence du marché de la téléphonie en 1998 – mesure imposée par l’Union Européenne -, France Télécom est désormais obligé de louer ses infrastructures afin que les autres opérateurs puissent y installer leurs propres équipements.

Les zones dégroupées totales

Sauf que les opérateurs, non contents de reverser une cotisation à France Télécom, ont commencé à déployer leur propre réseau afin de se dégrouper de l’opérateur historique. Lorsque vous résidez dans une zone dégroupée, votre opérateur utilise son propre réseau pour acheminer ses services internet et téléphoniques. Vous ne passez donc pas du tout par les lignes France Télécom et n’avez plus besoin de leur payer un abonnement.

Les zones dégroupées partielles

A savoir qu’il existe également des zones dégroupées partielles, où les opérateurs possèdent leur propre réseau internet et haut débit mais sont obligés de louer les lignes téléphoniques et bas débit à France Télécom. En clair, vous payez votre abonnement internet et téléphone chez votre fournisseur, mais êtes quand même obligés de payer une redevance à France Télécom pour l’utilisation de la ligne de téléphone. Vous avez donc deux factures bien distinctes à payer.

Les zones non dégroupées

Dans une zone non dégroupée, vous l’aurez compris, votre fournisseur d’accès loue à France Télécom aussi bien la ligne téléphonique que les équipements d’accès à internet. Ces zones sont principalement situées dans les campagnes reculées et tendent aujourd’hui à disparaître. Vous avez ainsi deux factures à payer, une à votre fournisseur d’accès, et une à France Télécom, bien que cette dernière soit parfois inclue dans la première – ce qu’on appelle l’ADSL nu.

Le téléphone en wifi, ou comment contourner la facture France Télécom

Une manière assez rusée de contourner cette double facturation a été trouvée par les fournisseurs d’accès afin d’attirer les clients : au lieu d’utiliser les lignes du réseau de France Télécom pour les appels téléphoniques, ils ont trouvé le moyen de faire fonctionner les téléphones grâce au wifi. Ainsi, dans les zones dégroupées partielles, un appel téléphonique utilisant normalement les lignes France Télécom peut ainsi passer par le réseau internet propre du fournisseur d’accès, évitant ainsi une double facturation au client. Cette méthode n’est toutefois pas possible en zones non dégroupées totales.

Comment savoir dans quelle zone on se trouve ?

Pour savoir dans quelle zone se trouve votre lieu de résidence, il vous suffit de vous rendre sur l’un des sites des fournisseurs d’accès, chacun proposant une vérification rapide à l’aide de votre numéro de téléphone fixe ou de votre adresse exacte. Il existe également quelques sites spécialisés dans ce domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*