Un gant-smartphone traduit les SMS en langage des signes

Un exemplaire du smart-glove

Déjà généralement très isolés de par leur condition, les malvoyants et les malentendants sont également trop souvent mis de côté en matière de téléphonie et de smartphone. C’est pour cette raison que l’université de Berlin s’est penché sur la question et a mis au point un gant-smartphone capable de traduire des textes en langue des signes.

L’alphabet de Lorm, un langage des signes particulier

Nous ne parlons pas ici de la langue des signes à proprement parler. Non, il s’agit en fait de l’alphabet de Lorm, une technique de communication où les différentes lettres de l’alphabet sont assignées à différentes parties de la paume et du dos de la main.

Traditionnellement, il suffit d’effleurer la main de la personne aux différents emplacements afin de créer des mots. Déjà l’an dernier la Suisse avait mis au point une application permettant d’apprendre et de pratiquer cet alphabet tactile depuis une tablette. Dans le cas de notre smart-gant, créé par des chercheurs de l’université d’arts de Berlin et appelé Mobile Lorm Glove, celui-ci est doté de petit capteurs de pression capables de numériser l’alphabet de Lorm afin d’envoyer des messages. Il est également capable d’émettre de petites vibrations afin de traduire les SMS reçus.

Le traducteur ne s’arrête pas aux SMS

Mais le smart-glove ne s’arrête pas là. Il est bien sûr capable de recevoir des messages afin de les retranscrire en vibration en langue des signes pour les faire comprendre à son utilisateurs, mais aussi d’accéder à du contenu internet tel que des e-mails ou des e-books.

D’autre part, deux personnes atteintes de ce genre de handicap pourront dorénavant communiquer sans avoir à se toucher les mains. Elle pourront ainsi passer par le gant pour établir leur communication plutôt que de passer par la langue des signes de Lorm. Un pas en avant tant en matière de technologie que d’hygiène.

Une application de traduction sur smartphone

Le smart-glove ne fonctionne pas pour autant comme un smartphone en tant que tel. Afin de pouvoir l’utiliser, le malvoyant ou le malentendant – ou toute personne qui souhaiterait tester cette nouvelle technologie révolutionnaire – devra se munir d’un smartphone ou d’une tablette et y installer une application spécifique afin d’accéder au traducteur de langue. La traduction n’étant effectuée que par un système informatique, elle peut présenter certains défaut, sans pour autant gêner la compréhension de la traduction.

Pas de traduction de langue vocale pour l’instant

Le seul point noir de ce nouvel outil est qu’il est limité à la traduction de textes. Aucun de traducteur de langues vocales en langues des signes n’a encore été mis à jour à l’heure actuelle, mais il est fort à parier que cela ne saurait tarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*